Non classé

Pour de nouveaux trains et métro en Île-de-France

Cet article est visible à l’adresse Humanité

Pour de nouveaux trains et métro en Île-de-France

MERCREDI, 14 SEPTEMBRE, 2016
HUMANITE.FR

Communiqué des administrateurs PCF-FDG du Syndicat des Transports d’Ile-de-France.

Assez d’annonces ! L’Etat et la SNCF doivent prendre des décisions immédiates pour la relance de l’industrie ferroviaire française
Depuis des années, le transport ferroviaire est délaissé par le Gouvernement. Les difficultés de l’industrie ferroviaire française, en panne de commandes, étaient pourtant annoncées de longue date. Les annonces récentes du Gouvernement sont loin d’être suffisantes : peu de nouveautés et surtout aucun nouveau financement pour la filière du ferroviaire qui en manque cruellement.

L’Ile-de-France concentre la majorité des déplacements en transports ferrés quotidiens. Nous pouvons et devons contribuer à la relance du rail et de l’industrie ferroviaire d’autant que les usagers franciliens attendent une amélioration sensible des conditions de transport.

Une commande majeure a été lancée par le STIF pour plus de 250 rames RER il y a 4 ans. Depuis, la SNCF a perdu beaucoup trop de temps, plus de 2 ans ! Il y a urgence à ce que cette commande dite du RER 2NG soit passée dans les meilleurs délais. Elle représente un investissement de plus de 3 milliards d’euros ! Ces commandes doivent être passées à des industriels capables d’assurer des livraisons de matériel de qualité et dans de gros volumes.
Pour Jacques BAUDRIER, Conseiller de Paris et Administrateur du STIF (PCF-FDG) « la SNCF doit arrêter de tergiverser et passer cette commande au plus vite. Elle doit choisir des entreprises capables d’assurer des rythmes de livraison élevés, soit 70 rames RER par an. Cela sera bon pour les usagers, qui en bénéficieront plus vite, et bon pour l’industrie du matériel ferroviaire qui aura du travail. ».

Par ailleurs, une commande de 350 rames de métro pourrait être passée prochainement pour un investissement potentiel de 2 milliards d’euros : il est urgent d’enclencher cette commande attendue des usagers et bénéfique pour l’emploi.

Mais évidemment, le STIF et les opérateurs doivent avoir les moyens d’acheter ces matériels utiles. L’Etat se doit d’accorder enfin les moyens financiers nécessaires au STIF pour ne pas que ces acquisitions se répercutent dans des hausses vertigineuses de prix pour les usagers. Il faut enfin obtenir une augmentation du versement transport à la hauteur des besoins, et acter le retour à une TVA à 5,5% pour les transports publics.

De nouveaux moyens : une nécessité pour les usagers, pour les salariés des entreprises de transport et pour ceux de l’industrie ferroviaire. Assez d’annonces sans lendemain, le Gouvernement doit passer aux actes !

Les Administrateurs PCF-FDG du Syndicat des Transports d’Ile-de-France :
Jacques BAUDRIER, Conseiller de Paris, Conseiller métropolitain
Pierre GARZON, Vice-Président du Conseil départemental du Val-de-Marne
Fabien GUILLAUD-BATAILLE, Conseiller régional d’Ile-de-France

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

L'influence médiatique... |
La mare à mots de Cécé le C... |
Le blog de Bérénice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Laclassedepikou
| Isthmialemag
| Les Chroniques de Naima