Faits Divers

Le feu sur une locomotive du TER Brive-Rodez de la SNCF

Cet article est visible à l’adresse La Dépêche

Le feu sur une locomotive du TER Brive-Rodez de la SNCF

L'incendie a eu lieu après 8 heures sur la locomotive de la ligne TER Brive-Rodez. / Photo DDM
L’incendie a eu lieu après 8 heures sur la locomotive de la ligne TER Brive-Rodez. / Photo DDM
 4

Il était un peu plus de 8 heures, ce vendredi 16 septembre lorsqu’un feu est survenu sur le moteur à l’arrière d’une locomotive de la ligne TER Brive-Rodez de la SNCF, au lieu-dit « Les Entraillettes » àAubin, située à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Rodez.

Immédiatement, les trois passagers présents dans le train ont été évacués et mis en sécurité par le contrôleur, tandis que le conducteur donnait l’alerte aux sapeurs-pompiers, prévenait sa hiérarchie et attaquait le feu à l’aide d’un exctincteur.

Un important dispositif de secours était tout de suite mis en œuvre : 25 sapeurs-pompiers des centres de secours du Bassin de Montbazens, de Marcillac-Vallon et de l’Etat-major du SDIS à Rodez, plusieurs camions citerne et une grande échelle. D’autant plus que l’accès au site était difficile, en haut d’une colline après un chemin étroit et un talus escarpé.

Le CIL (chef d’incident local) de la SNCF s’est rendu sur les lieux, ainsi que plusieurs techniciens SNCF.

Le feu a rapidement été éteint. Les trois passagers ont été pris en charge par la SNCF, acheminés par taxi vers Rodez.

Le conducteur du TER et le contrôleur, qui ont inhalé des fumées durant l’intervention mais n’ont pas subi de malaise, ont été conduits par les sapeurs-pompiers vers l’hôpital de Decazeville pour des examens de contrôle.
Les sapeurs-pompiers ont passé une caméra dans le moteur du train, laquelle a montré qu’il n’y a plus de points chauds.

Des techniciens spécialisés toulousains étaient attendus pour vérifier si le système de roulement de la locomotive est en capacité de fonctionner, afin de tracter la loco, dans un premier temps jusqu’à la gare de Viviez (distante de 5 km) puis dans un deuxième temps en gare de Capdenac-Gare (à 25km).

La circulation des trains sur la ligne Brive-Rodez n’a pas été perturbée en matinée, car des travaux sur la ligne étaient programmés de 8 heures à midi. Tout l’enjeu était de pouvoir acheminer la locomotive avant la reprise programmée de la circulation des train dans l’après-midi.

BERNARD HUGUES SAINT PAUL

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

L'influence médiatique... |
La mare à mots de Cécé le C... |
Le blog de Bérénice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Laclassedepikou
| Isthmialemag
| Les Chroniques de Naima