Economie

Saint-Pierre : le pôle ferroviaire grandit

Cet article est visible à l’adresse La Nouvelle République
Indre-et-Loire - Tours
La construction de l'unité de maintenance Imateq devrait débuter prochainement près des anciens magasins généraux. - La construction de l'unité de maintenance Imateq devrait débuter prochainement près des anciens magasins généraux. - (Photo NR, Hugues le Guellec)La construction de l'unité de maintenance Imateq devrait débuter prochainement près des anciens magasins généraux. - (Photo NR, Hugues le Guellec)

La construction de l’unité de maintenance Imateq devrait débuter prochainement près des anciens magasins généraux. – (Photo NR, Hugues le Guellec)

Tandis que la restauration de la vieille loco à vapeur Pacific fait revivre son glorieux passé cheminot, la ville de Saint-Pierre-des-Corps veut croire en l’avenir de son pôle industriel ferroviaire. Une bonne nouvelle est venue conforter cette stratégie au printemps dernier.

Née d’un partenariat entre la société Socofer et le fabricant allemand de locomotives Vossloh, la co-entreprise Imateq a annoncé son intention de construire à proximité des anciens magasins généraux de la SNCF un nouvel atelier de maintenance de 4.000 m2 où douze machines de traction pourront être stationnées en même temps. La construction du bâtiment doit débuter d’ici la fin du mois. Les locaux seront livrés au début de l’année 2018 et l’activité d’assemblage, d’entretien et de rénovation des locomotives montera en puissance dans la foulée. Dans un premier temps, elle générera la création d’une cinquantaine d’emplois.
Par ailleurs, le groupe Faiveley Transport (qui fabrique localement des systèmes de portes automatiques pour les trains et les métros) va restructurer ses locaux. Son unité de production située au débouché du pont Jean-Moulin déménagera l’an prochain pour être relocalisé sur les deux sites de l’avenue Yves-Farge et de La Ville-aux-Dames où une extension de 1.800 m2sera cofinancée par les collecvités territoriales.
Enfin, un troisième acteur du secteur prévoit de développer ses activités à Saint-Pierre-des-Corps. Spécialisée dans la traction en trains de travaux, conduite autonome et en transports de fret, la société Ferrotract – qui possède déjà une base sur place – envisage de construire un centre de maintenance qui servirait également pour sa maison mère, le groupe Unifer.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

L'influence médiatique... |
La mare à mots de Cécé le C... |
Le blog de Bérénice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Laclassedepikou
| Isthmialemag
| Les Chroniques de Naima