Faits Divers, Tourisme

Un voyage ferroviaire gâché à cause de… voisins obèses

Cet article est visible à l’adresse Sputnik

Lorsque le Britannique Anthony Poppel a réservé et acheté son ticket pour un voyage ferroviaire vers le sommet de la montagne Snowdon, au Pays de Galles, il se préparait à vivre une aventure intéressante. Mais sans doute pas de cette nature, quand il a découvert qu’une famille obèse occupait sa place dans le train ! Anthony Poppel, un touriste britannique de 69 ans, se rendait au Pays de Galles pour la première fois et se préparait à un voyage spectaculaire en chemin de fer à vapeur jusqu’au sommet de la montagne Snowdon. Son histoire a poussé le journal The Mirror à en dévoiler toutes les particularités.

Le retraité a réservé et ensuite acheté son ticket de 32,50 livres, il est arrivé à la gare une demi-heure en avance, mais… tout ça ne lui a pas garanti un voyage intéressant. Une famille obèse qui devrait s’installer sur quatre sièges du train en a occupé cinq, en particulier celle du malheureux touriste !

Anthony Poppel comptait réaliser un voyage ferroviaire spectaculaire après avoir déjà parcouru une distance importante depuis sa maison située dans l’est de l’Angleterre jusqu’au nord du Pays de Galles. Le résultat de sa déconvenue ? Une lettre d’excuses ! « Votre ticket était valide pour le départ à midi, mais malheureusement, il semble que d’autres passagers aient été de grande taille et aient refusé de déplacer leur groupe familial afin de vous permettre de vous installer plus facilement ». Telle est la formule utilisée dans ce document et citée par The Mirror.

Ce chemin de fer extraordinaire de 7,2 kilomètres a été construit en 1896. Les passagers montent à Llanberis, au pied de la montagne, pour admirer le panorama et se rendre au sommet de Snowdon, le plus haut sommet du Pays de Galles.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

L'influence médiatique... |
La mare à mots de Cécé le C... |
Le blog de Bérénice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Laclassedepikou
| Isthmialemag
| Les Chroniques de Naima